Nicolas flamel (1330-1418).


{short description of image}

Nicolas Flamel est certainement le plus connu des alchimistes médiévaux. Il naquit près de Pontoise vers 1330. Très jeune il s'installa comme écrivain public près du charnier des Innocents à Paris ; puis il établit une seconde échoppe sous les piliers de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie (actuellement la tour Saint-Jacques). Son épouse Perrenelle l'assistait dans ses travaux alchimiques et c'est devant elle qu'il réalisa sa première transmutation de métal vil en or. Ils étaient tous deux très pieux et la légende exige que Nicolas Flamel ait accompli le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle au sujet duquel nous reviendrons ultérieurement. Dans la biographie de ce personnage, les allégories sont fréquentes et rien n'a été laissé au hasard. Lorsque Perrenelle et lui-même disparurent, on dénombra par dizaines les dons et legs considérables qu'ils avaient effectués. Ils firent édifier des arcades savamment ornées de figures hermétiques au cimetière des Innocents à Paris. Nicolas Flamel nous laisse entre autres ouvrages - l'Explication des figures hiéroglyphiques du cimetière des Saints-Innocents à Paris : - le Livre des laveures - le Sommaire philosophique - le Désir désiré. Nous aurons souvent l'occasion de revenir sur ce couple alchimique ; sachons seulement que Nicolas Flamel, selon l'étymologie grecque, signifie " le vainqueur de la pierre par le feu " et son épouse Perrenelle " la pérennité de l'antique science d'Hermès ".

Extrait de : "L'alchimie - Science et mystique" de Patrick Rivière